Noémie Stevens

Noémie Stevens

Baignée dans l'univers musical de par sa fratrie, c'est à 5 ans pour le violon et à 8 ans pour le piano que Noémie Stevens commence la musique et c'est à l'académie de musique de Soignies qu'elle obtiendra, quelques années plus tard, les 2 diplômes pour son violon et son piano (formation instrumentale) ainsi que pour le solfège (formation musicale).
Après son CESS et une année de découverte à Chichester, en Angleterre où elle obtient les F.C.E. et C.A.E. d’anglais reconnus par Cambridge’s University, elle entreprend les études supérieures au Conservatoire Royal de Mons, (école supérieure des Arts - Arts²).
Elle y obtiendra le premier prix de solfège supérieur dans le cours de Roger Verstraeten et étudiera le violon chez Yuri Braginsky puis déménage, un peu tard, au Conservatoire Royal de Liège chez Richard Pieta où elle aura le prix de violon, le second, faute de temps. Elle se perfectionnera ensuite à la Méthodologie de la formation musicale et en sera également diplômée.

Curieuse de l'enseignement et passionnée par la transmission, elle fera aussi un baccalauréat, (l'école normale) au Sacré-Coeur de Mons où elle obtiendra son diplôme d'institutrice et/ou professeuse. Et de plus encore, un brevet d’animatrice reconnu par la Communauté française et l’O.N.E., animatrice mouvements de jeunesse, la formation Pro-Vélo...

Elle enseigne d'ailleurs actuellement sur les deux tableaux, professeuse de formation musicale en académie de musique de la Fédération Wallonie-Bruxelles à Ath & comme professeuse de musique au Collège Saint-Julien, dans le réseau d'enseignement libre confessionnel, aussi à Ath.

Tout en étudiant le style classique, Noémie Stevens découvre et pratique la chanson française, le cabaret, la poésie et enregistre même un album avec son groupe Verveine. Plus tard, munie d'un violon électrique, elle s'épanouira aussi dans Parallax View, un groupe de pop-rock alternatif. La vie lui fera aussi rencontrer le monde des Arts du Spectacles et plus particulièrement le Spectacle de rue au sein des Passeurs de Rêves où elle ira même jusqu'à découvrir le steel drum (percussion) et de jouer, au sein du Karambole Steelband la partition de double-guitare à 4 baguettes...

Consciente des défis actuels de l'éducation et de l'importance de qualité de la transmission. Elle épaule son mari, Jean-Jacques Renaut dans tout ce projet de nouvelle méthodologie.
Leurs 2 filles pratiquent musique, théâtre et danse...

Made with Mobirise theme